Recherche mondiale

Définissez votre emplacement
Rejoindre
Se Déconnecter
user image
Mon profil
Se déconnecter
While we do our best to ensure the accuracy of our listings, some venues may be currently temporarily closed without notice. Please confirm status on the venue website before making any plans.

Plus beaux monuments à Bruxelles

, 19 Options disponibles

La Cathédrale Saints-Michel-et-Gudule est le lieu de célébration des mariages et des enterrements de la royauté belge. Sa construction a commencé au XIIIe siècle et s'est achevée deux siècles plus tard. Aux XVIe et XVIIe siècles, plusieurs chapelles ont été ajoutées. Symbole frappant de précision et de symétrie, cette cathédrale est un exemple monumental d’architecture gothique brabançonne. À l'extérieur, deux tours grandioses attirent le regard et à l'intérieur les vitraux très fins illuminent la cathédrale. Vous pourrez aussi visiter les restes de l'église romane du Xe siècle sur lesquels a été construite la cathédrale. Des concerts de musiques classique et religieuse y sont aussi souvent organisés.

L’Hôtel de ville de Bruxelles est une merveille gothique sophistiquée qui constitue le point central de l’emblématique Grand-Place. Incontestablement l’un des bâtiments administratifs les plus luxuriants de la ville, il fut conçu par deux architectes : l’aile gauche par Jacques van Thienen en 1402, et l’aile droite par Jean van Ruysbroeck de 1445 à 1450. Les deux ailes arrières furent ajoutées en 1712, en harmonie avec le style architectural du bâtiment initial en forme de L. Ses murs extérieurs arborent de nombreuses statues qui représentent des saints, des nobles et d’autres personnages. Ces efforts sont unifiés par la frappante et exquise tour gothique au centre, surmontée par une statut de Saint-Michel, le saint-patron de Bruxelles. À l'intérieur, des salles élégantes sont ornées de tapisseries et de peintures des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. L’Hôtel de ville est vraiment un endroit magnifique, en particulier lorsqu’il s’illumine la nuit.

Conçus pour le Roi Léopold en 1873, ces dômes de vitres et d'acier se situent à la lisière de du Palais Royal de Laeken. Les serres étaient d'une construction innovante de l'époque et celles-ci sont particulièrement extraordinaires en raison de leur style Art Nouveau. Ces serres abritent d'une variété énorme de fleurs et de plantes. Même si l'extérieur attractif peut être visité toute l'année, les visites à l'intérieur des serres et des plantes ne sont possibles que pour une courte durée au printemps.

Construit au XVIe siècle, le Palais Egmont a été entièrement rénové au XVIIIe par la famille Arenberg. Le gouvernement y accueille les chefs de gouvernements étrangers et y organises les grandes réunions internationales. Pour nous, le bâtiment est surtout connu car souvent mentionné aux informations. Le Palais n'est pas ouvert au public, seuls les jardins et le Parc Egmont peuvent être visités. On y trouve de jolies statues et un célèbre puits, appelé La Louche.

L’ancien Mont des Arts était une série d'escaliers bordés d'arbres et de statues, reliant la Place Royale à la Grand Place. En 1958, deux immenses bâtiments y furent construits : le Centre de congrès et la Bibliothèque royale Albert Ier (l'Albertina), qui abrite près de quatre millions de livres. L'État belge a également enrichi le site avec des institutions scientifiques, économiques et culturelles comme les Archives nationales (Rijksarchief) et les Musées royaux des Beaux-Arts. Depuis la terrasse du jardin à la française, il y a une très belle vue sur le centre-ville. Sous l'arcade, vous verrez une grande horloge avec des statuettes qui bougent. Les carillons sonnent tour à tour (selon une tradition belge) une chanson en flamand et une chanson en français.

La butte du lion se dresse au-dessus du champs de bataille et est couronnée d'une statue de lion massive.

Avec sa majestueuse façade, ses intérieurs opulents et ses jardins formels luxuriants, le palais royal abrite logiquement les bureaux du roi et de la reine de Belgique. Les salles individuelles sont magnifiquement décorées, avec des chandeliers en cristal, des détails dorés, des meubles antiques, des œuvres d’art sublimes et des gravures détaillées. La plus belle partie est probablement le chef-d’œuvre qui orne le plafond de la salle des Glaces, composé de plus d’un million de carapaces de scarabées formant des motifs complexes. Chaque été, le palais est ouvert au public, une tradition ancienne qui permet d’accéder à ce symbole de la monarchie florissante de la Belgique.

La construction de cette église a commencé en 1905 sous le règne du Roi Léopold II, mais elle n'a pu être finie qu'en 1970 à cause des deux guerres mondiales. La basilique de Koekelberg est aussi connue comme la basilique du Sacré Cœur à l'instar de celle de Paris. Elle est la cinquième plus grande au monde. Son immense structure avec deux tours à l'entrée est faite en briques et terre cuite.

Le Roi Léopold était très ambitieux et très riche. Il voulait faire de sa capitale la plus impressionnante du monde. C'est pouquoi il demanda à l'un de ses architectes favoris, Joseph Poelaert (1811-1879) de construire un Palais de Justice sur Galgenveld (la place où les criminels étaient pendus). Construit entre 1866 et 1883, il est resté pendant longtemps le plus grand bâtiment du monde. Atteint de démence, Poelaert est mort avant de terminer son œuvre néo-classique. Visite gratuite (1h30) mais il faut réserver deux semaines à l'avance.

La colonne du Congrès a été dessinée en 1850 par Joseph Poelaert, qui a ensuite construit le Palais de Justice. Au sommet de la colonne haut de 47 mètres, il y a une statue de 25 mètres de Léopold I, premier roi du pays. Cette colonne a été érigée en commémoration du Congrès National qui établit la Constitution belge en 1831. Au pied de la colonne, la flamme en hommage aux victimes des deux guerres mondiales. Dans la colonne elle-même, la tombe du Soldat Inconnu. Cérémonie en présence de la Famille Royale chaque 11 novembre.

Créé par l’ingénieur André Waterkeyn et les architectes André et Jean Polak à l’occasion de l’Exposition universelle de 1958, l’Atomium est un monument inspiré par la structure d’un atome. Pour être plus précis, sa conception est basée sur la forme cuboïde d’une cellule unitaire de cristal de fer, amplifiée 65 milliards de fois pour atteindre une hauteur totale de 102 mètres. Chacune représentant l’une des provinces de la Belgique, les neuf sphères étincelantes sont unies par des tubes. Le résultat est un gigantesque atome géométrique entièrement composé de métal. Enrobées d’acier inoxydable, les sphères abritent des salles d’exposition et d’autres espaces publics, tandis que la sphère située au sommet est un restaurant offrant des vues panoramiques de la ville. Les tubes connecteurs hébergent quant à eux des escaliers mécaniques, des ascenseurs et des escaliers qui relient les sphères les unes avec les autres.

19 0 5 plus-beaux-monuments_TA1 2

Meilleur